36 minutes

Bref, profond, efficace

L'intérêt pour vous

  • Approfondir votre connaissance de l’approche systémique
  • Récolter quelques outils ou notions utiles à votre compréhension des situations complexes comme à vos interventions dans ces situations ( que vous soyez accompagnants (coach etc…) ou dirigeants).

Mon intention

Vous faire partager mes clés de succès grâce à un processus court et stimulant. Provoquer votre attention et votre envie d’apprendre autour de l’approche systémique.

La formule

Une visioconférence de 36 minutes chrono. Tous les 1er et 3ème mardi du mois. Hors vacances. 
Le prix : 20 euros TTC. Payables à la commande sur Weezevent.
On s’inscrit session après session, pour ce mardi 17/11, cliquer ici :  Lien Weezevent. Le lien est différent à chaque session. Vous pouvez transmettre cette invitation à vos contacts sans limitation.On ne s’engage que pour cette session

La série de visio "les 36 minutes de la systémique"

.

Lien inscription

Contenu : quelques questions… et quelques réponses… mais peut-être pas toutes…

1. Exposé de Joël Brugalières

2. Conversation (brève ( 36’…

mais intense… et efficace )

Lien inscription

 

La véritable nature des systèmes complexes, c’est l’interaction et l’interdépendance.

C’est une fausse évidence, qui devient une grande richesse quand on a compris le lien entre interaction, interdépendance et homéostasie du système. En français : si l’on veut cesser de faire plus de la même chose, on ne fera pas l’économie de travailler sur les relations…

Contenu : quelques questions… et quelques réponses… mais peut-être pas toutes…

  • Est-ce l’organisation du système qui crée les relations (interactions, interdépendances,etc…) ou, à l’inverse, sont-ce les relations qui créent le système?
  • et, pourquoi une locomotive, ou une automobile, est-elle un objet relationnel?
  • comprendre le poids qu’exercent les relations, leurs qualités, sur le destin des systèmes
  • comprendre à quel point les « problèmes », qu’ils soient « techniques » ou « opérationnels » ou « organisationnels » ont quasi toujours un volet interactionnel qui détermine leur solution
  • tout ceci y compris dans la relation à soi
  • interagir, c’est vivre

1. Exposé de Joël Brugalières

2. Conversation (brève ( 36’…

mais intense… et efficace )

Lien inscription 

 
 
 

Identifier ce qu’est un processus dans une approche écosystémique –
L’utiliser pour construire une stratégie de changement –
Même les enfants le savent : le « comment » compte plus que le « quoi » … pourquoi?

Lien inscription

Contenu : quelques questions… et quelques réponses… mais peut-être pas toutes…

1. Exposé de Joël Brugalières

  • qu’appelle t-on un « processus » selon l’approche écosystémique?
  • pourquoi est il si important de maîtriser cette notion et de savoir la traduire dans les actes?
  • comment s’appuyer sur le processus pour influencer et générer du changement dans le système? 

2. Conversation (brève ( 36’…

mais intense… et efficace )

Lien inscription

 

Les paradoxes du changement, s’ils sont inéluctables, peuvent être dépassés, et les tensions qu’ils engendrent peuvent être transmutées.

Pour s’inscrire : Lien Weezevent

Que peut-on faire concrètement pour cela?

Contenu : quelques questions… et quelques réponses… mais peut-être pas toutes…

1. Exposé de Joël Brugalières

  • comment les systèmes évoluent, « involuent » et se transforment… ou pas 
  • le paradoxe vu de façon systémique : une question de dosage entre incohérence, contradiction, ambivalence, absurdité etc…
  • que penser des inéluctables situations paradoxales? Ex : « être à la fois la cible, et l’agent, du changement »
  • et que peut-on y changer? justement…
  • comment rendre les tensions fertiles?
  • comment réagir/interagir en présence de paradoxes?

2. Conversation (brève ( 36’…

mais intense… et efficace )

Pour sinscrire : Lien Weezevent 

Contenu :

Homéostasie, ça n’arrive pas qu’aux autres… ?

Présentation par Joël Brugalières

  • Notion théorique d’homéostasie
  • Les illustrations pratiques et concrètes
  • L’homéostasie comme ressource
  • Ce que cela nous apprend dans la crise actuelle

Conversation

Contenu

  • Le « tout » ne peut être réduit à la somme des parties – explication
  • Implications  : notion d’émergence, notion de hiérarchie
  • Lien avec la dimension interactionnelle des systèmes
  • Lien avec la crise « systémique »

Conversation

Interaction et Interdépendance Une fausse évidence, une grande richesse quand on a compris le lien avec l’homéostasie du système etc…

Le contenu :

. est-ce l’organisation du système qui crée les relations (interactions, interdépendances etc..) ou, à l’inverse, sont-ce les relations qui créent le système?

. et pourquoi une locomotive est-elle un objet relationnel?

. comprendre le poids qu’exercent les relations, leur nature, leurs qualités, sur le destin des systèmes

. comprendre à quel point les « problèmes », qu’ils soient « techniques » ou « opérationnels » ou « organisationnels » ont quasi toujours un volet interactionnel qui détermine leur solution.

. tout ceci y compris dans la relation à soi.

. interagir, c’est vivre.

Parlons-en en ce lundi de Pâques.

Le contenu :

Qu’est-ce qui influence le plus notre futur? Notre présent ou notre passé?

36 minutes pour se réjouir d’avoir répondu à toutes ces questions :

– la finalisation d’un système, qu’est-ce que c’est? et ça change quoi?

– un système peut-il bien fonctionner autrement qu’avec un  but ou un projet?

– quelle est la bonne tension d’un système vers son but?

– les relations et interactions dans un système ont-elles le même but que le système lui-même?

Ou au moins pour les aborder, entre autres…. sans oublier de pouvoir en rire parfois…

Le contenu :

Peut-il y avoir ordre sans désordre? L’organisation, c’est palpitant !!!

Quelques questions clés autour de ce qui est tout sauf un sujet aride : l’organisation des systèmes complexes.

– Aller au delà de la « structure » pour trouver l’organisation
– Faire des liens entre organisation et relations, organisation et énergie,
– Relation entre l’organisation et le maintien des « problèmes » du système
– Pourquoi le désordre est-il si important?
– Rapport entre organisation et vision
– Entre autres bien sûr..

 

Qualité émergente d’un système complexe … plus on la cherche… moins on la trouve… plus on la trouve… plus on la recherche…

Le contenu : quelques questions… et quelques réponses

– La qualité émergente, c’est ce qui reste en plus (ou en moins) quand on a tout calculé
– Même le pire des défauts peut être une superbe qualité émergente
– Pour quelle émerge de son immanence, il faut accepter l’émanation de son imminente éminence.
– Alors? qualité émergente? le Graal du système?

La complexité des systèmes, à défaut de la circonscrire, on peut la définir, et l’appréhender avec les bons outils

Le contenu de cet atelier : quelques questions… et quelques réponses

– complexité des systèmes de quoi s’agit-il? à quoi la reconnaît-on?

– quels bons réflexes face à la complexité des systèmes?

– quelles sont nos mauvaises habitudes et comment les contourner?

Changements et paradoxes – comment les systèmes évoluent, « involuent » et se transforment… ou pas

Variété requise – l’ennui naquit un jour de l’uniformité – les systèmes vivants en sont la preuve… vivante…

La notion de processus en approche systémique – même les enfants le savent, et pourtant, les adultes l’oublient… les groupes en ont aussi une grande maîtrise….